intercultura

31 janvier 2016

"Bab'Aziz, le Prince qui contemplait son âme" un film de Nacer de 2006

La philosohie et la poésie orientales sont au rendez-vous dans ce conte réalisé par l'écrivain, réalisateur et conteur tunisien Nacer Khemir.

Les récits  de ce conte touchent à l'âme et au coeur des Hommes. Les aventures racontées par le vieil homme Bab'Aziz à sa petite fille lors d'un voyage intiiatique au coeur du désert marquent les esprits, les quêtes des personnages parlent à l'humanité et donnent sens à la vie.

Quelques paroles du vieux sage Bab' Aziz:

"Celui qui a confiance, ne se perd pas"

"Celui qui est en paix, ne s'égare jamais"

L'Homme est comme ces trois papillons devant la flamme d'une bougie:

Le premier s'en approcha et dit : "Moi, je connais l'amour"

Le second vint effleurer la flamme de ses ailes et dit "Moi, je connais la blessure de l' amour"

Le troisième se jeta au coeur de  la flamme et se consuma. Lui seul connait le véritable amour.

Le prince à force de  contempler son âme  a quitté le monde du visible pour le monde de l'invisible. Les autres l'ont peu à peu oublié puis il est devenu derviche.Bab_Aziz_le_prince_qui_contemplait_son_ame

 

Posté par agneshka à 20:54 - Commentaires [0] - Permalien [#]